Musée d’histoire des sciences

Suite à la fondation en 1953 de l’Association du musée et de la revue de l’histoire des sciences à Genève, un musée d’histoire des sciences est créé et s’installe en 1964 dans la Villa Bartholoni, maison construite au bord du lac en 1830 par les frères Bartholoni, alors banquiers à Paris. Rattaché jusqu’en 2006 au Musée d’art et d’histoire, le Musée d’histoire des sciences fut ensuite annexé au Muséum d’histoire naturelle. Il s’agit donc d’un musée public (ville de Genève).
La bibliothèque du musée comporte une section de manuscrits qui conserve le fonds de la Société médicale de Genève, ainsi que divers autres fonds contenant des notes de travail, des notes de cours, des correspondances, des journaux personnels et des rapports de nombreux scientifiques genevois, tels que François-Jules Pictet, Louis Odier, Nicolas Théodore de Saussure. On y trouve également des portraits et des illustrations. Les fonds ne sont plus vraiment complétés, sans pour autant être fermés. Le musée privilégie les documents provenant de chercheurs genevois.

Volume : 33 mètres linéaires.

Période : de la fin du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle.

Inventaires : Il existe un inventaire général des manuscrits sous la forme d’une liste dactylographiée, disponible en ligne. Le fonds d’archives administratives du musée, comme le fonds de la Société médicale de Genève ont été inventoriés et décrits selon les normes ISAD(G). Ces inventaires sont disponibles sur le site web des Archives de la ville de Genève (fonds du Musée d’histoire des sciences ; fonds de la Société médicale de Genève).

Informations pratiques :
Musée d’histoire des sciences
Bibliothèque
128 rue de Lausanne
1202 Genève
Tél.: +41 22 418 50 68 & +41 22 418 63 25 (téléphones de la bibliothèque)
biblio.mhs@ville-ge.ch

Bibliothécaire responsable : Christelle Mougin (Christelle.Mougin@ville-ge.ch)

Horaires : lundi et mercredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. ; vendredi de 9h à 13h.
Des documents peuvent être commandés à distance en s’adressant par courriel à la bibliothécaire responsable.

Les commentaires sont fermés.